De MARTEL


Le logis de Villeneuve passe des Beauchamp à la famille de Martel, la date n’est pas connue avec précision, mais vraisemblablement du vivant de Balthazar de Beauchamp décédé à Javarzay en 1754 dont le fils Pierre Joseph n’a probablement jamais été seigneur de Villeneuve.

I - Pierre de Martel, écuyer, seigneur de Landrepouste (1), lieutenant des vaisseaux du roi.
Il est né vers 1684 à Rochefort, fils de François Martel, archer de marine, et de Catherine Pierroy mariés le 19 février 1680 à Rochefort , paroisse Notre-Dame (BMS 1665-1681 p 433/469).
  • - le 1er février 1703, il est nommé garde marine, contrôlé le 14 mai 1703
  • - le 29 septembre 1712, enseigne de vaisseau
  • - le 10 mars 1734, lieutenant de vaisseau
Il épousa Marie Elisabeth Grelier (décédée après 17 juin 1738), fille de César Grelier de Concize et de Jeanne Henriette Gourdeau. Il est décédé le 8 novembre 1737 à Rochefort, paroisse Saint Louis (p 1737-1742 p 32/230) âgé de 53 ans.
Il eut pour enfants :
  • - René-Rolland, qui suit,
  • - Anne Léonor Mathilde, présente au mariage de René-Rolland
(1) Ce nom comporte de nombreuses variantes : Landrepouste, Landrepoudre, Landrepoutre, d’Entrepoutre, Lantepoutre.

Pierre de Martel n’a jamais été seigneur de Villeneuve, la seigneurie a été acquise par son fils René-Rolland lequel habitait Rochefort et la famille de Beauchamp avait des liens avec Rochefort.

II - de MARTEL René-Rolland, seigneur de Villeneuve, chevalier de Saint Louis (1)
Il est né le 18 mars 1714 à Rochefort, paroisse Saint Louis (1714-1721 p 15/355). Son parrain est Rolland Michel Barrin de la Galissonnière (2) et sa marraine est sa grand-mère, Jeanne Henriette Gourdeau, femme du sieur César Grelier.
Il épousa Marie Anne de Laurent (Lorand, Laurand…) le 17 juin 1738 dans la chapelle du château de Joreau, paroisse Saint Vétérin de Gennes, diocèse d’Angers (Gennes 1731-1764 p 54/262). L’acte de mariage est donné en annexe 1.
Il est décédé à Poitiers, rue Saint Denis, section de la Fraternité le 4 floréal an VIII (24 avril 1800) (an VIII p 97/173) « âgé d’environ 85 ans, veuf de Marie Anne de Laurent ». Son épouse lui apporta les fiefs de Beloeil et de Champ-Charles, situés dans la paroisse de Sainte Gemme sur Loire et dépendant du chapitre de Saint Maurice d’Angers. Elle est née le 18 novembre 1711 à Gennes (Anjou) et baptisée le 21 novembre 1711 à Gennes, paroisse Saint Vétérin ( p 87/256), fille de Jean Baptiste Urbain de Laurent, Seigneur de Joreau (décédé avant juin 1738) chevalier, et de Louise Renée Deschamps (décédée après juin1738). Elle est décédée le 29 juin 1789 à Poitiers (paroisse Saint Michel) (p 58/97).
Ils ont eu comme enfants :
  • 1. Marie Mélanie Antoinette née le 7 octobre 1747 à Rochefort
Cette fille est née le 7 octobre 1747 à Rochefort, baptisée le 8 octobre 1747 à Rochefort, paroisse Saint Louis (1741-1749 p 276/362) mais dont on a différé l’imposition du nom par permission de Monsieur Griffon, vicaire général de Monseigneur l’évêque de la Rochelle. (3)
De même, le 17 juillet 1748 à Rochefort, paroisse Saint Louis (1741-1749 p 305/362), une fille née le 7 octobre 1747 dont on a différé l’imposition du nom a été nommée Marie Mélanie Antoinette.
Le parrain est frère Antoine de Martel, chevalier de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem, commandeur de Loudun, grand oncle paternel ; la marraine dame Geneviève Mélanie Leclerc, épouse de messire Pierre de Laurent de Joreau, chevalier, seigneur du dit lieu, tante.
  • 2. Un garçon baptisé le 17 novembre 1749 à Rochefort, paroisse Saint Louis (1741-1749 p 357/362) et dont l’imposition du nom a été différé dans les mêmes conditions que ci-dessus. Les cérémonies du baptême n’ont pas été trouvées.
  • 3. Rolland-Charles, né le 5 novembre 1751 à Rochefort, paroisse Saint Louis (1750-1754 p 84/281). Le parrain est messire Henry Charles des Herbiers, la marraine Mélanie Antoinette sa sœur, qui suit.
  • 4. Joseph-Roch-Sophie. Un garçon né le 16 août 1753 à Rochefort, baptisé le 17 août à la paroisse Saint Louis de Rochefort (1750-1754 p 182/281) et dont l’imposition du nom a été différé. La cérémonie du baptême a eu lieu le 4 juin 1760 à Pioussay (1738-1763 p 160/175) avec la permission de différer la cérémonie donnée par Monseigneur l’évêque de la Rochelle. Il épousa Catherine Elisabeth Pothin et devint chevalier de Malte le 5 août 1775.
Joseph-Roch-Sophie de Martel eut comme enfant :
  • - Jacques Joseph Charles né le 11 octobre 1788 à la Rochelle, paroisse Saint Jean du Pérot (1786-1790 p 79/143), sa marraine est Marie Anne du Laurent sa grand-mère. Capitaine d’infanterie en 1813, il épouse le 14 juin 1819 à Brest, Flavie Elisabeth Dalmas de Pracontal, née le 19 avril 1791 à Brest, fille de Joseph, comte de Pracontal, général d’artillerie et de Sylvie de Boullainvilliers de Croy, décédée le 31 août 1858 à Brest. Il décède le 4 décembre 1849 à Brest. Deux enfants connus :
    • - Charles Louis né le 30 janvier 1825 à Brest, lieutenant de vaisseau, marié le 24 juin 1861 à Sèvres-Anxaumont (Vienne) ( p 69/106) avec Marie Rosalie Claire de la Porte de Theil.
    • - Anatole Marie Auguste né vers 1829, commissaire de la marine.

Les archives de la marine permettent de reconstituer la carrière de René-Rolland de Martel, celle-ci est insérée ici : http://pioussay.wifeo.com/de-martel-le-marin.php.
Après sa mise en retraite en 1760 René-Rolland de Martel a vécu à Villeneuve, un acte notarié du 17 mars 1780 signé de Couturier et Bouquet, notaires royaux à Ruffec, mentionne : « Messire René-Rolland de Martel… demeurant en son logis de Villeneuve, paroisse de Pioussay. » On le retrouve également en 1768, où avec d’autres seigneurs du marquisat de Ruffec, il demande dans un mémoire rédigé par Me d’Auzy, avocat à la cour de cassation, l’annulation d’un arrêté du 17 mai 1768 rendu au parlement de Paris, reconnaissant au seigneur de Broglie (de Ruffec) (4) les droits de guet et de corvée, « droits introduits dans la barbarie des premiers siècles » où la place fortifiée de Ruffec jouait un rôle de protection pour les habitants, ce qui n’est plus le cas. Le procès s’éternisa et en janvier 1776, Turgot supprima cette vieille tradition des abus du Moyen Age en abolissant les corvées.
En 1780, sur le rôle des vingtièmes de l’Election d'Angoulême (ancêtre de l’impôt sur le revenu), on trouve, pour la paroisse de Pioussay :
« 371-Le sieur de Martel, écuyer, propriétaire de maison, rentes, terrages, héritages, préclôtures, prés, et trois domaines dans ladite paroisse, le tout du revenu de 1.500 livres, payera cent soixante cinq livres, ci 165 l »
René-Rolland céde la seigneurie de Villeneuve à son fils Rolland-Charles pour son mariage par contrat du 1er mai 1783, enregistré le 19 mai 1783 et se retire à Poitiers. Le présent contrat de mariage est transcrit ci dessous.

Mariage de René Rolland de Martel avec demoiselle Anne Marie de Laurent

"Le dix sept juin l’an mil sept cent trente huit après la publication faite d’un ban seulement le premier juin mil sept cent trente huit dans l’église paroissiale Saint Vétérin de Gennes, diocèse d’Angers attendu la dispense de deux bans de Monseigneur l’évêque… du trente un mai signée Le Guevelle vicaire général et plus Fillatreau… contrôlé au dit Angers le trente et un dit an et aussi son ban solennellement dans l’église Saint Louis de la ville de Rochefort même la dispense de monseigneur l’évêque de la Rochelle de deux bans en date du deux du mois de juin du dit an signée Bonhomme vicaire général et plus François… contrôlé à la Rochelle le deux juin même année ont relu pour nous Charles Jean Marie de Chérité la Venderie chanoine de l’église cathédrale d’Angers, du consentement de monsieur Levreau curé de cette paroisse dans la chapelle domestique du château de Joreau dite paroisse par permission de monseigneur l’évêque d’Angers du trois juin de cette année, … la bénédiction nuptiale haut et puissant seigneur messire René Rolland de Martel seigneur de Landrepoutre enseigne des vaisseaux du roi, fils de défunt haut et puissant seigneur messire Pierre de Martel, lieutenant des vaisseaux du roi, et de dame Marie Elisabeth Grelier sa mère demeurant paroisse Saint Louis de Rochefort diocèse de la Rochelle ici présente d’une part, et demoiselle Marie Anne du Lorant fille de défunt haut et puissant messire Jean Baptiste Urbain du Lorant chevalier, seigneur du Joreau de Gennes et de Saint Georges du Bois et dame Louise Renée Deschamps sa mère de cette paroisse ici présente de l’autre part, en présence de demoiselle Mathilde de Martel, sœur de l’épousé demeurant à Rochefort et messire Antoine de Martel, chevalier de l’ordre hospitalier de Saint Jean de Jérusalem, commandeur de Loudun et de Saumur, oncle et tuteur de l’épousé et messire René de Martel aussi chevalier de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem commandeur de Nantes aussi oncle de l’épousé et de messire Pierre de Lorant chevalier, seigneur de Joreau et autres lieux et les sieurs François et Louis de Lorant tous trois frères de l’épousée et Henry François de Savonnières, chevalier, seigneur de Meaune et autres parents et témoins soussignés."

Notes
(1) L’ordre royal et militaire de Saint Louis est un ordre honorifique français créé en avril 1693 par Louis XIV destiné à récompenser les officiers les plus valeureux. Le grand maître de l’ordre est le roi, l’ordre comprend trois classes : chevalier, commandeur et grand croix. En 1791, l’ordre fut réuni avec le mérite militaire sous le nom de décoration militaire, elle-même supprimée le 15 octobre 1792. Louis XVIII recréa l’ordre de Saint Louis en 1814, il fut définitivement supprimé en 1830.
(2) Marin français né à Rochefort en 1693, il fut gouverneur du Canada.
(3) Le baptême se déroulait en deux temps :
  • - baptême effectif à la naissance en cas de décès (on dit ondoyer)
  • - cérémonie différée car le père marin était absent, en mer sur le Tonnant en 1747.
(4) Sous l’ancien régime, le logis de Villeneuve dépendait de la Châtellenie d’Empuré, laquelle dépendait du marquisat de Ruffec

III- de MARTEL Rolland-Charles, chevalier, seigneur de Villeneuve, chevalier de Saint Louis
Né le 5 novembre 1751 à Rochefort, paroisse Saint Louis (1750-1754 p 84/281). Il épousa le 26 mai 1783 à Poitiers (paroisse Saint Cybard) ( p 7/105) Céleste Thérèse Elisabeth de la Maisonneuve, fille de Pierre Jérôme Fursi de la Maisonneuve, seigneur de Venours et de Elisabeth Dupin, Chevalier de Saint Louis, brigadier des chevau-légers de la garde du roi, il émigra pendant la révolution, servit dans l’armée des princes comme brigadier dans la 2ème compagnie noble d’ordonnance et passa ensuite dans l’armée de Condé. Il servait en 1796 dans le régiment de Damas et fut blessé le 2 octobre à Bibérach. Il revint en France et faisait partie en 1801 de la première compagnie du régiment noble à cheval d’Angoumois. Il mourut le 2 février 1830, colonel de cavalerie en retraite.

Rolland-Charles de Martel fut donc le dernier seigneur de Villeneuve car ayant émigré, ses biens furent saisis et vendus aux enchères publiques. Cette vente aux enchères permet de connaître avec précision les possessions du seigneur de Villeneuve au moment de la révolution et donne une description du logis de Villeneuve. L’affiche est datée du 2 brumaire an 3ème de la République (23 octobre 1794). La séance de première enchère a eu lieu à Melle le 11 brumaire (1er novembre 1794) et l’adjudication définitive le 25 brumaire an 3ème de la république (15 novembre 1794) également à Melle.
Les biens furent partagés en 19 divisions :
  • - la première division comprend le logis et les terres associées. Elle fut attribuée à Louis Gaspard, imprimeur à Niort, pour la somme de 63 000 livres. Le procès verbal correspondant est joint en annexe 4.
  • - la deuxième division concerne le métairie de la Fuye (aujourd’hui au fond de l’impasse des Sources). Elle fut acquise par Pierre Fournier, demeurant à Villeneuve de Pioussay, pour la somme de 35.000 livres.
  • - la troisième division concerne la métairie du Canton (autrefois, la place du « Teil » était appelée place du Canton), elle fut acquise par Jean Raffoux, demeurant commune de Theil-Rabier, pour la somme de 36 300 livres
  • - la quatrième division concerne la métairie du Lac (aujourd’hui rue du Logis), elle fut acquise par Louis Gaspard, imprimeur à Niort, pour la somme de 26.200 livres.
  • - les divisions 5 à 19 comprennent essentiellement des terres labourables, bois, futaies, … d’un montant total d’environ 7 000 livres, elles ont été acquises par Philippe Bénéteau de la commune de Theil-Rabier, Pierre de Chambe, cultivateur à Pioussay, Marc Decaud, cultivateur à Hanc.
Il eut comme enfant :
- Joseph Charles né le 14 février 1787 à Pioussay (1763-an II p 145/203)
Bien qu’il ne fut pas seigneur de Villeneuve, sa carrière et sa descendance sont jointes en annexe 5 à titre d’information.



Créé avec Créer un site
Créer un site