Après la communale

Les fils Tallonneau (château de Jouhé), en 1840 et après, furent envoyés étudier à Melle. Leur père payait une pension.
Plus tard, les filles et les garçons de Pioussay furent invités à poursuivre leur scolarité au cours complémentaire de Chef-Boutonne. Ou de Sauzé-Vaussais, ou d'ailleurs...



A Chef-Boutonne, l'instruction des filles était confiée à une école privée (lire Chef-Boutonne, Notes d'histoire Raymond Proust). En 1912, le maire M. Sillon achète le terrain d'une future école. Les travaux commencent vite, la guerre éclate, et ce ne sera qu'en 1921 que le collège actuel sera inauguré. En l'absence de 7 conseillers municipaux qui trouvaient qu'elle coûtait trop cher.


Du côté nord le long de la rue de Javarzay.

 



Côté sud avant l'aménagement de la cité.



A gauche les filles, à droite les garçons.


A noter que le directeur de l'école Saint-Jean à Chef-Boutonne fut Jacques Eléonor Robert (époux de Désirée Maria Léquimeneur), né en 1838 à La Place de Pioussay. Il fut désigné instituteur libre en 1865, il y était instituteur encore en 1886, il prit le logis de Couturette en 1919.

Collège de Sauzé-Vaussais : http://etab.ac-poitiers.fr/coll-sauze-vaussais/


Pour en savoir plus sur l'école en Deux-Sèvres : http://cgw79.free.fr/blog79/?p=1036



Créé avec Créer un site
Créer un site