Architecture de Saint Martin de Pioussay

Description de l'édifice
L'église de Pioussay est composée d'une nef romane complétée par un choeur et une chapelle gothiques.

Nef romane du XIIe siècle ; choeur et chapelle gothique du XVe siècle.



La façade ouest porte deux cloches et se termine par un pignon surmonté d'une croix. C'est donc un clocher-mur (clocher peigne) vertical et plat, placé en haut de cet édifice pour recevoir les cloches.
La façade est flanquée à gauche par la tourelle de l'escalier qui donne accès aux cloches, et à droite par l'imposant premier contrefort de la nef.


Le portail, en arc brisé à trois voussures, apparaît décentré vers la gauche.


Chapiteaux et frises sont décorés de feuilles de chêne ou de marronnier.

Le long du mur nord de la nef courre un bandeau à la hauteur de deux petites baies et quatre contreforts renforcent ce mur.


Sous le toit (ci-dessus et ci-dessous), on admirera une série de modillons représentant un tonneau,  une écuelle, un bovidé, une femme, un cochon, un sanglier.



La nef romane est couverte de lauzes de calcaire dur terminé par un faîtage en lignolet. Les dernières lauzes sont taillées pour s’imbriquer, cette pratique était très utilisée en Poitou-Charentes mais aussi en Bretagne (toits d’ardoise) ou dans les Landes.



Au mur sud, trois contreforts épaulent la nef. On peut pénétrer dans la nef par une porte ouverte dans ce mur sud, percé de deux petites baies, mais on remarquera surtout les lauzes de la couverture, heureusement conservées.

 
On constate que la partie gothique est venue remplacer l'ancien choeur roman et allonger l'église ; s'est greffée une chapelle au sud de l'édifice au niveau de l'avant choeur. D'autres églises du secteur ont préféré s'agrandir par ajout d'un (ou deux) collatéral.



Créé avec Créer un site
Créer un site