L’adduction d’eau

Elle est en voie de réalisation (1954), un syndicat groupe cinq communes : Lorigné, Melleran, la Chapelle-Pouilloux, Hanc et Pioussay. En 1962, Bouin finit par se raccorder à "la source".
 



Autrefois, on allait s'approvisionner en eau courante...

Le puits du syndicat, lieudit « Le Logis au Prêtre », avait été creusé pour alimenter une maison dont les derniers restes ont été enlevés il y a une vingtaine d’années. Ce puits semble excellent et on va lui demander d’alimenter cinq communes.


Station de pompage et réservoir principal de 450 m³ et 52 m de hauteur à Lorigné.

Lors des premiers essais à une profondeur de onze mètres, il avait fourni pendant douze heures, 30 m³ par heure. La profondeur a été portée à quinze mètres, le diamètre à deux mètres, son débit dépasse maintenant 40 m³ par heure. Lors des derniers travaux, on pouvait voir l’eau jaillir par trois orifices de la pierre en grondant.
Les travaux ont été divisés en trois tranches. La première entreprise en 1938 s’est achevée en 1950. Elle comportait l’aménagement du puits, la construction de la station de pompage et d’un réservoir principal de 450 m³ et 52 m de hauteur. La deuxième tranche mise en chantier en 1953 s’achèvera en 54, elle comporte la distribution de l’eau à la Jarge, Bouligné et le bourg, et un certain nombre de villages dans les autres communes. Le devis de la deuxième tranche est d’environ 110 millions, le syndicat a bénéficié d’une subvention de 58%. Le reste a été emprunté à divers organismes : Crédit Foncier, Caisses d’Epargne, Crédit Agricole.

La dette actuellement contractée par la commune est de 11.562.000 francs, les annuités de 786.898 francs. Cette dette pèse lourdement sur les finances de la commune, les annuités vont être compensées en partie par la vente de l’eau lorsque la tranche sera complètement réalisée (octobre 1954).

Le réservoir de Lugée relaie le château d'eau de Lorigné.

Le prix de l’eau est actuellement (1954) très élevé, 200 francs le m3 avec un minimum de 40. De 40 à 80 m³ : 150 francs ; Au-delà de 80 m³ : 100 francs.

Source : YVES SERTAIN, en 1954 instituteur à Lorigné, MONOGRAPHIE D’UNE COMMUNE RURALE


 


Le ralliement tardif de Bouin en 1961 pour raccordement en 1962


En 2011, l'eau potable est gérée par le Syndicat Intercommunal d'eau Potable (SIAEP) ROM BOULEURE.

Correspondant : M. le Président, syndicat d'alimentation en eau potable - 20 rue treille bourgeault - 79190 SAUZE VAUSSAIS, , tél : 05.49.07.78.46, fax : 05.49.07.43.12, courriel : siaep.rom-bouleure@wanadoo.fr.

En savoir plus : http://adour-garonne.eaufrance.fr/index.php?&option=carto&task=maCommune&communeId=79211

L'eau en poitou-Charentes : http://www.eau-poitou-charentes.org/IMG/pdf/SDAEP-2.pdf




Créé avec Créer un site
Créer un site